Archives pour la catégorie aggregation

ça y est, moi aussi je publie sur Soup.io…

ça y est, moi aussi je publie sur Soup.io… http://luc.soup.io/

Explications : Cet article, écrit sur Soup.io a généré un article sur mon blog RU3 à partir du flux RSS de luc.Soup.io…

Les articles suivants : FingCamp à l’ENSCI Paris, Christophe Ducamp, Jeremi Joslin, Philippe Kerignard au FingCamp, Mesure d’audience : des mots-clefs au ClickRank, visibles sur RU3, sont également issus du flux RSS de Soup.io.

Du coup, faut-il écrire directement sur son blog, ou bien dans Soupio, pour des articles courts ? Parfois, c’est vrai, on a du mal à s’y retrouver.

Surcharge d’information du 20 novembre 2006

Surcharge informationnelle

Une journée placée sous le signe de la surcharge informationnelle avec mille cent onze messages non-lus dans l’agrégateur, deux cent vingt message à lire dans ma messagerie, et cent vingt-cinq autres (qui n’apparaissent pas sur la capture) dans la messagerie en ligne de Gmail.

La gestion du chaos est sans aucun doute une discipline promise à un bel avenir.

Et, si l’on en croit cette article du NewScientist, une conséquence directe sur mon QI (déjà pas bien élevé..) qui risque de perdre 10 points dès que j’aurais analysé ce flot d’informations !

Un moyen détourné aussi de me faire pardonner auprès de ceux à qui je n’aurais pas répondu assez rapidement ces dernières 24 heures… 🙂

Toutes les infos des blogs de la presse régionale sur une page

l agregateur des blogs des quotidiens regionaux
Maquette en ligne : spqr.uneinfo.com

C’est le cahier des charges que nous nous étions fixé avec Jean-Frédéric Farny du SPQR (Syndicat de la Presse quotidienne régionale) pour réaliser cette page d’agrégation des flux RSS issus des blogs mis en place dans une dizaine de rédactions de quotidiens régionaux.

Il s’agit encore d’un pilote non finalisé (et non-officiel !), mais qui donne déjà un bon aperçu de l’activité naissante des blogs des rédactions. Dans certains titres, l’activité des commentaires sur des sujets comme le CPE (au hasard !), battent des records de participation. N’est-ce pas la preuve de l’intérêt pour ces espaces ouverts aux débats ont leur place au niveau local, autant, sinon plus qu’au niveau national. Car même sur des sujets nationaux, ce sont bien des débats au niveau local qui s’amorcent. En effet, les retombées concrètes sont toujours celles qui nous concernent localement !

Et vous, quel est votre avis ?

Ils en parlent déjà :
Benoit Raphaël dans Demain tous journalistes ?
Gilles Klein dans Pointblog
Xaxier de Mazenot, chez Adverbe