Archives pour la catégorie blogs

Pour ne plus perdre de temps sur les médias sociaux*

Crazy

Au cours de mes interventions sur les stratégies de présence sur le Web, l’une des remarques les plus récurrentes des participants est la suivante :

« Mais comment va-t-on trouver le temps d’être sur les réseaux sociaux… en plus de notre travail ? »

Remarque qui émane le plus souvent des cadres intermédiaires et des équipes opérationnelles.

Ma réponse :

« Vous pouvez aussi gagner beaucoup de temps grâce aux médias sociaux ! »

Mais comment ?

Ne cherchez pas de recette toute faite sur Marmiton.org… (j’ai vérifié, elle n’y est pas).

La solution consiste donc à créer sa propre recette, avec les ingrédients que l’on aura sélectionnés.

Avant de voir les ingrédients, vérifiez que vous — et votre stratégie — êtes en phase avec les finalités d’une présence de votre marque sur les médias sociaux.

1. Se connecter

Avec ceux que vous connaissez déjà, mais aussi à ceux que vous ne connaissez pas encore… En vous faisant aider pour cela par vos relations actuelles.

2. S’impliquer et influencer

Avant de transformer vos contacts en abonnés, ou en fans, vous devrez partager des informations pertinentes relative à votre expertise métier. Le but étant d’établir, ou de renforcer, votre légitimité d’expert dans votre domaine.

3. Transformer

Le point le plus souvent oublié est de transformer (les marketeux diront « convertir« ), vos abonnés, ou fans, en clients. Idéalement en clients satisfaits et heureux…

En vous impliquant auprès de vos fans, guettez à tout moment les signaux de cette transformation.
Ce signaux se manifestent généralement sous la forme de questions.
Lorsque l’on vous interpelle, votre priorité doit donc être de répondre systématiquement.

Pour transformer votre interlocuteur en prospect, puis en client, vous devrez entrer en contact direct. Etape indispensable pour consolider l’échange et, surtout, pour obtenir les coordonnées du futur client.

Si vous êtes en phase avec ces principes de base, alors vous pouvez passer aux ingrédients de base de votre recette.

Il ne vous restera plus qu’a en déterminer le bon usage et le bon dosage (à consommer avec modération, bien-sûr…).

Les ingrédients

1. Blog

Le blog est un des moyens les plus simples pour partager de l’information en ligne.

L’outil va permettre de centraliser puis de valoriser votre expertise indépendamment de l’évolution à venir des outils et réseaux sociaux utilisés aujourd’hui (et peut-être plus demain…).

Ce blog peut être siglé de votre marque, ou bien à votre nom, si vous êtes le patron ou l’expert. Idéalement votre implication y sera régulière et centrée sur votre thématique.

Utilisez de préférence un outil populaire comme WordPress, Blogger ou encore Tumblr, qui vous fera gagner un temps précieux grâce à une prise en main rapide. Ces dispositifs de publication doivent en effet leur succès à des interfaces de publication simplifiées.

Le référencement de vos contenus dans les moteurs de recherche sera également plus simple car automatique dès lors que vous aurez diffusé vos premiers contenus à travers quelques réseaux sociaux tels que Linkedin ou Twitter.

2. LinkedIn

Votre présence sur LinkedIn est indispensable. C’est le point d’entrée de toute entreprise et de tout professionnel à la recherche de nouvelles compétences.

C’est aussi la meilleure façon pour ceux qui ont apprécié votre travail de vous recommander.
Devenez actifs et élargissez votre réseau en adhérant aux groupes qui sont en rapport avec votre activité, ou celle de vos clients.

Pour développer votre réseau pensez à demander systématiquement une mise en relation aux personnes avec qui vous avez échangé une carte de visite.

Linkedin est l’outil de business to business par excellence qui vous fera gagner un temps précieux dans un objectif d’extension de votre réseau.

3. Twitter

Le secret d’une bonne utilisation de Twitter repose sur le choix des bonnes connexions et sur l’usage des bonnes pratiques.

Pour trouver les bonnes connexions, inutile de suivre les utilisateurs « suggérés » par Twitter, qui comptent déjà des milliers d’abonnés (« followers« ). Twitter est beaucoup plus utile pour détecter les signaux faibles. Ceux-ci sont à repérer auprès de profils très pointus. Le moteur de recherche avancée de Twitter vous aidera à identifier les profils pertinents…

Pour préserver votre temps et votre attention, il sera utile de vous désabonner des profils les plus bavards et les moins pertinents de façon quasi-quotidienne.
Concernant l’adoption des bonnes pratiques, pensez d’abord à « retweeter » simplement les tweets les plus pertinents dans votre domaine d’activité. Ou bien encore a remercier ceux qui retweetent vos contenus. Entretenir les bonnes relations ne devra jamais être considéré comme une perte de temps.

4. Facebook

Bien que complexe et en perpetuel reconfiguration, Facebook reste encore incontournable pour afficher sa présence et développer ses affaires.

Ma recommandation est de ne pas tout miser, pour le moment, sur les « pages Facebook » dont l’avenir n’est pas encore clair.
En revanche, si votre activité est orientée vers les consommateurs (B to C) prenez le temps de tester les outils de création d’annonces ciblées. Avec près de 700 millions d’utilisateurs, Facebook dispose d’une base de données ciblée et comportementale unique au monde. Vous pourriez être étonné du temps gagné pour adresser votre cible.

5. YouTube

Cisco estime que plus de 66% du trafic sur Internet sera généré par la vidéo fin 2015. Youtube est aujourd’hui le troisième site le plus consulté au monde.

Le partage d’information en vidéo est donc une valeur montante. Et pour devenir acteur sur ce canal sans perdre du temps commencez par utiliser les moyens qui sont à votre disposition : par exemple en exploitant la caméra de votre téléphone portable ou la webcam de votre ordinateur. Et vous réaliserez que certains messages sont beaucoup plus faciles — et rapides — à transmettre en images qu’en texte.

Ces ingrédients sont les constituants de base de votre présence sur les médias sociaux. Alors maintenant, plus de temps à perdre !

*Tous mes remerciements à Anthony Kirlew, dont je me suis largement inspiré en reprenant à mon compte le titre et la trame de son article « Stop Wasting Time on Social Media« .
Merci également à Guillaume Pasturel @gpasturel pour avoir relayé l’article d’Anthony Kirlew

10 usages alternatifs de WordPress

WordPress est certainement la plus populaire des plates-formes de blog.

Facile à utiliser, gratuit, personnalisable et sans cesse enrichi par des milliers de plugins, WordPress est devenu la référence en matière de système de publication. Mais pour la plupart d’entre-nous, WordPress reste encore un simple moteur de blog open source.

Pourtant au fil des développements, magnifiquement gérés par Automattic, WordPress est devenu bien plus qu’un simple blog.

En associant des plug-in spécifiques et des thèmes adaptés WordPress peut couvrir en effet des usages totalement différents.
En voici quelques exemples qui vous permettront peut-être de découvrir la face caché de WordPress !

Cet article est une adaptation libre d’un article orginal « 10 alternatives uses for WordPress » écrit par Tom Walker.

1. Commerce en ligne

Le plugin GetShopped intègre les solutions PayPal, Google Checkout et d’autres types caddies populaires.

Le design est personnalisable selon les produits que vous vendez. Des thèmes très élaborés tels que Crafty Cart et SimpleCart sont disponibles et rendront votre WordPress totalement méconnaissable.

2. Wiki

Transformer un outil de blog orienté publication personnelle en outil d’édition collaborative : telle est le rôle du plugin WordPress Wiki.

3. Forum

Développé par Automattic, les développeurs de WordPress, cette application javascript est utilisé par près de 100 000 sites WordPress.

BbPress n’est peut-être pas celui qui offre le plus de possibilités, mais c’est de loin le plus facile d’utilisation et le plus simple à personnaliser.
Certainement la raison de son succès.

4. Gestionnaire de contacts

RoloPress est un gestionnaire de contact vraiment simple. RoloPress, permet facilement d’ajouter, d’éditer et d’ajouter des notes sur les contacts et les sociétés directement en front-office. En option, on peut même charger le plugin « Twitter Tweets for RoloPress » qui permet d’ajouter le fil Twitter du contact affiché.

5 Portail d’offres d’emploi

Avec WP Review Site le plugin JobPress est le seul de cette liste qui soit payant. Mais pour 79$, cela vaut la peine.
Non seulement vous pouvez afficher, modifier et afficher les offres d’emploi de façon simple, mais l’application intègre le système de paiement sécurisé via PayPal et les cartes bancaires.
Utilisé par des médias à grande audience tels que FoxNews et Smashing Magazine le plugin est devenu une référence incontournable.

6. Site d’évaluation

Wp Review permet de gérer un site d’évaluation, ou de comparaison, de services, de produits ou de sites Web. Avec ce plugin, vous pouvez ajouter à un site existant un système de notation. Ou bien créer un site totalement spécialisé. À vous de choisir si les internautes doivent s’enregistrer pour donner leur évaluation.

7. Réseau social

Créer un véritable réseau social à partir de WordPress MU, c’est possible avec BuddyPress. Si puissant que ce plugin est en cours d’intégration par Automattic dans le cœur même de WordPress. Pour le moment BuddyPress se présente sous la forme d’un gros plugin utilisant ses propres thèmes. Toutes les fonctionnalités habituelles des réseaux sociaux sont incluses dans BuddyPress : gestion des profils, messagerie interne, groupes, forums, annuaire des membres, fils de discussion, status…

8. Photoblog

On trouve pour WordPress plusieurs centaines de thèmes « Gallery » ou « photoblog« . Le plus difficile est de trouver le bon.
Parmi les plus sobres, je vous conseille le très magnifique Photoblog Grace. (démo). Gratuit.
Vous trouverez également une belle sélection de 26 autres thèmes photo chez Reencoded.com.

9. Video site

VideoFlick ressemble, à première vue, à une simple galerie d’images. Pourtant il s’agit bien d’un thème vidéo qui prend en charge tous les formats issus de YouTube, Vimeo, Dailymotion, FLV (Flash), Quicktime et Windows Media Video. Le thème VideoFlick est entièrement personnalisable ce qui permet d’ajuster par exemple le format des vidéos, les couleurs et la taille des vignettes. (Démo).

10. Agrégateur d’actualités

OneNews est un agrégateur incroyablement sophistiqué utilisant WordPress.
Il permet de créer facilement un agrégateur de type portail sur une page comme Popurls ou un multi-page comme l’agrégateur Alltop.
Modulaire, le thème est simple à utiliser et sans aucune notion de code.
Contrairement à d’autres thèmes OneNews ne nécessite pas de plugins supplémentaires pour fonctionner. (Démo)

Cet article est une adaptation libre d’un article orginal « 10 alternatives uses for WordPress » écrit par Tom Walker.

« Ecrire dans tous ces médias » : thème de la troisième Université d’été des médias et de la communication à Casablanca

Fontaine de la grande mosquée de Casablanca
Fontaine de la grande mosquée de Casablanca. By Rytc
Dans le cadre de l’Université, organisée sous la direction de Paul Daudin Clavaud, douze ateliers et master class, d’un à deux jours chacun, sont propose?s gratuitement aux professionnels des me?dias marocains à partir de lundi prochain, 22 juin 2009.

J’y animerai les deux master class suivantes : « Ecrire pour Internet » et « Créer et animer un blog professionnel« .

Dix autres ateliers et master class seront animés par : Joan Sauers, e?crivain et sce?nariste, Paul Biondi, journaliste a? Radio France, Luc Dubos, directeur artistique, Christophe Forcari, journaliste, Ilham Loulidi, enseignante spe?cialiste de la voix au Conservatoire National d’Art Dramatique, Philippe Bernard, sce?nariste, Jean-Christophe Raczy, journaliste reporter d’image

Mon programme en quelques lignes :
Ecrire pour Internet (2 jours) : Particularite?s et originalite?s du Web. Les contraintes. Conception et e?criture (clarte? du message et du langage). Structure du contenu web. Les principes de navigation. Les pages d’accueil. Les pages de navigation interme?diaires. Chartre graphique et mise en page. Le re?fe?rencement. Le ro?le du webmaster. Mises a? jour et actualisation.

Créer et animer un blog professionnel (2 jours) : De?finitions, historique et typologie. Les usages. Les caracte?ristiques d’un blog (commentaires, pingback/trackback, flux RSS…). La syndication et l’agre?gation de contenu. Les solutions d’he?bergement, les plates-formes gratuites, payantes, les logiciels serveur, les solutions open source. Ouverture d’un compte blog sur une plate-forme en ligne dédiée à l’Université d’été. Parame?trage et design graphique du blog. Rédaction des premiers billets. Les re?gles de publication et de style. Gestion de l’image, de la vide?o et de l’interactivité.

L’Universite? d’e?te? a rec?u cette anne?e le soutien financier de la De?le?gation de l’Union Europe?enne au Maroc.

Annonces de l’événement :

Programme et inscription

Olivier Gendrin au SocialMediaCamp : Web sémantique et portabilité des données personnelles

Social Media Camp - Lire la video
Lire la vidéo (Durée : 4 minutes) – Version QuickTime


Olivier Gendrin est intervenu le 23 février au Social Media Camp qui s’est déroulé à La Cantine à Paris pour aborder la question complexe du Web sémantique et de l’interopérabilité, ou « portabilité » des données, et notamment des données personnelles.

Si la complexité du Web sémantique tend à s’éclaircir grâce à ces initiatives, la question reste encore difficile d’accès pour la plupart des futurs utilisateurs.

Pour décoder ce résumé de présentation d’Olivier Gendrin, où intervient également Ori Pekelman, il convient de savoir interpréter un véritable jargon : wiki, sémantisation des liens, FOAF, SQL, ontologie, plugin WordPress, langage de requête, graphe RDF, spécification, W3C, Sparql, OpenID, DataPortability, OPML, microformats…

Difficile donc pour le simple utilisateur d’internet de saisir tout l’enjeu de la portabilité des données du Web !

Et pourtant, le web semble bien parti sur cette voie, notamment à travers le Web sémantique, et le modèle de description RDF (Resource Description Framework).

L’interprétation des données publiées sur le Web se heurte en effet à la nécessité de produire des données structurées. Une fois structurées, les données ne sont échangeables, donc « portables » (en français on dira plutôt « interopérables ») que si un standard commun d’échange des données stucturées a été préabablement défini.

De nombreuses initiatives tentent de simplifier petit à petit cette question complexe. Elles vont toutes dans le sens d’un web plus facilement interprétable, pour les programmes comme pour les utilisateurs.

C’est le cas par exemple de Sparkle, un récent standard d’interrogation de données structurées, dont les recommandations ont été publiées par le W3C le 15 janvier 2008.

L’intégration de ce standard de requêtage est facilitée par des outils comme SparqlPress, un plugin pour WordPress. C’est le fonctionnement de SparqlPress qu’Olivier Gendrin a pris pour illustrer sa présentation sur la portabilité des données.

En savoir plus :

Facebook+Twitter+MyBlogLog+Flickr : mon réseau social en une seule image

My social Network on Flickr, Facebook, Twitter and MyblogLog

Au moment où l’identité numérique est l’objet de toutes nos conversations, voici la grande image de mon réseau social :-)

Prenez les vignettes photos des trombines de vos contacts qui s’affichent sur Facebook, Twitter, Mybloglog et Flickr, standardisez leurs dimensions à 48×48 pixels, et copiez-collez les dans une seule et même capture. Vous obtiendrez une grande image. Celle de votre réseau social. Le plus difficile est d’éviter les doublons, car pour la plupart d’entre-nous, nous appartenons à plusieurs réseaux sociaux.

A vous de réaliser votre grande image !