Archives pour la catégorie communautés

Mon réseau social est bien plus intelligent que Google

my social network more intelligent than Google

Jusqu’en 2007 pour répondre à mes questions, j’interrogeais Google. En 2008, j’interroge directement mes amis.

Par exemple, à la question : « quel est le meilleur langage pour développer une application web ? » le meilleur moteur de recherche du monde ne me donne pas de réponse satisfaisante.

J’ai posé la question à vingt personnes sélectionnées parmi mes 274 relations directes enregistrées dans Linkedin.

En moins de 24 heures, dix-sept personnes sur vingt avaient répondu à ma question.
Et certaines de façon très détaillée. Deux d’entres-elles m’ont même appelé pour me donner leur réponse par téléphone.

La réalité est que Linkedin est bien plus intelligent que Google.

Essayez maintenant de trouver avec Google les meilleures sources d’inspiration pour réaliser le design de vos prochaines cartes de visite. Vous serez immédiatement perdu dans quelques millions de propositions, renvoyant pour la plupart à des offres commerciales de réalisation et d’impression de vos cartes de visite.

Utilisez maintenant Del.icio.us, en indiquant les mots-clés suivants : inspiration, business, card vous obtiendrez alors une centaine de liens jugés pertinents par des milliers d’utilisateurs. Vous y trouverez par exemple cet album dans Flickr, indexé par plus de 4000 personnes.

La réalité est que Del.icio.us est bien plus intelligent que Google.

Et lorsqu’a mon tour j’utilise Del.icio.us pour bookmarquer une page web (c’est à dire pour conserver l’adresse d’une page dans ses liens favoris), je m’efforce d’y ajouter quelques tags (mots-clés) pertinents. Ces tags me permettront de retouver plus rapidement ce lien ultérieurement. Et ils faciliteront aussi la tâche de ceux qui recherchent une information en rapport avec cette page.

J’ajoute aussi à ce lien bookmarqué un commentaire. Ce commentaire génère automatiquement (via Twitterfeed) un message dans Twitter.

Twitter n’est pas vraiment un réseau social, ni vraiment un système de publication, ni vraiment une messagerie instantanée, ni vraiment système d’alerte SMS.

Mais Twitter est vraiment un peu tout cela à la fois.
Aujourd’hui Twitter est de loin ma première source d’information sur internet.

Sur les quarante twitts (messages dans Twitter) que je reçois en moyenne chaque jour, j’en lis vraiment une vingtaine. Parmi ceux-là, une demi-douzaine me seront directement utiles.

La réalité est que Twitter est bien plus intelligent que Google.

Aujourd’hui, que ce soit avec Linkedin, Del.icio.us, Twitter, mais aussi Facebook, Skype ou Flickr, ce n’est plus l’intelligence artificielle des robots d’indexation qui m’apportent des réponses.

Ce sont bien les internautes eux-mêmes.

Et je peux affirmer qu’en 2008, ma compréhension d’internet passera à 99% par les contacts présents dans mes réseaux sociaux, et a 1% par Google.

Oserai-je dire qu’il s’agit d’intelligence collective ? En tout cas cela ressemble bien à une « tentative d’intelligence collective« .

Autrans 2008 : le rendez-vous des Explorateurs du Web

Autrans sous la neige

Prenez de la hauteur et retrouvez les Explorateurs de Web à Autrans (Vercors) à 1050 mètres d’altitude.

Les Explorateurs du Web participeront aux rencontres d’Autrans 2008 les 9, 10 et 11 janvier 2008. Le collectif animera deux Explorcamps qui permettront aux participants de découvrir sous forme de séances de speed-dating une dizaine de nouveaux usages du web.

Chaque année depuis 1996, les rencontres d’Autrans réunissent un public varié composé d’élus, de responsables économiques et sociaux, d’universitaires et d’experts.

« A Autrans, il n’y a pas ceux qui savent et ceux qui écoutent, mais uniquement des acteurs qui apportent chacun leur contribution et se nourrissent des apports des autres. »

Le cadre des rencontres d’Autrans est magnifique, et en plus, il y a de la neige ! L’ambiance y est beaucoup plus sympathique de celle de la plupart des conférences (très) chères et branchées auxquelles vous avez peut-être participé dernièrement 😉

Alors n’hésitez pas à vous évader pendant deux jours et demi avec les Explorateurs du Web. Vous ne le regretterez pas !

Participer aux Rencontres d’Autrans 2008

Rejoindre le groupe des Explorateurs du Web sur Facebook

Ils en parlent déjà :

Facebook+Twitter+MyBlogLog+Flickr : mon réseau social en une seule image

My social Network on Flickr, Facebook, Twitter and MyblogLog

Au moment où l’identité numérique est l’objet de toutes nos conversations, voici la grande image de mon réseau social 🙂

Prenez les vignettes photos des trombines de vos contacts qui s’affichent sur Facebook, Twitter, Mybloglog et Flickr, standardisez leurs dimensions à 48×48 pixels, et copiez-collez les dans une seule et même capture. Vous obtiendrez une grande image. Celle de votre réseau social. Le plus difficile est d’éviter les doublons, car pour la plupart d’entre-nous, nous appartenons à plusieurs réseaux sociaux.

A vous de réaliser votre grande image !

Fingcamp : L’identité numérique en question


L’identité numérique, était une des sessions phare du premier FingCamp qui s’est tenu le 29 septembre à l’ENSCI (Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle) à Paris.

Une question centrale se dessine depuis plusieurs mois, notamment au sein des communautés les plus actives sur les réseaux sociaux :

« Comment l’identité numérique des internautes peut-elle être maîtrisée ? »

A l’écran : Philippe Kerignard, Miguel Membrado, Daniel Kaplan, Olivier Seres, Charles Nepote et d’autres encore…

La déclaration des droits pour les utilisateurs des réseaux sociaux

Représentation du réseau social de Luc Legay dans Facebook

Après le code de bonne conduite pour la blogosphère, Voici la déclaration des droits pour les utilisateurs des réseaux sociaux.

Produite à l’initiative de Marc Canter, de Michael Arrington, de Robert Scoble, et de Joseph Smarr, voici ma tentative de traduction française de A Bill of Rights for Users of the Social Web.

Les utilisateurs des réseaux sociaux doivent bénéficier des droits fondamentaux suivants :

  1. Conserver la propriété de leurs informations personnelles : profil personnel, liste des contacts, contenus produits (ou liens vers ses contenus)
  2. Le contrôle du partage de ces informations personnelles
  3. La liberté d’autoriser un site, tiers de confiance, d’accéder durablement à ces informations personnelles.

Les sites qui adhèrent à ces droits fondamentaux doivent permettrent à leurs utilisateurs :

  1. De syndiquer leurs informations personnelles en utilisant une URL permanente ou une API utilisant un format de données ouvert;
  2. De syndiquer leurs contenus à l’extérieur du site;
  3. De relier leurs pages d’informations personnelles à des identifiants externes et publics
  4. De découvrir qui utilise le site parmi leurs contacts, à l’aide d’identifiants identiques à l’intérieur du site et en dehors du site.

L’heure étant à la multiplication de nos identités à travers la multiplication des services de réseaux sociaux, la démarche paraît plus qu’urgente pour beaucoup d’entre-nous