Archives pour la catégorie interview

Claude Droussent : avec la convergence, la presse peut rattraper son retard sur internet


Lire la vidéo (durée : 3 min.) Version QT

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir d’interviewer plusieurs directeurs de rédactions de quotidiens, pour le compte de l’Ifra, un organisme de formation et de recherche financés par plus de 2500 éditeurs de presse dans le monde.

Selon Claude Droussent, directeur des rédactions de l’Equipe, on assiste (enfin) à une prise de conscience de la presse écrite française quant à son retard d’appropriation d’internet.

Retard que les médias traditionnels vont tenter de rattraper en misant sur la convergence des médias. La convergence était le thème central du sixième Sommet rédactionnel de l’Ifra qui s’est déroulé les 19 et 20 avril à Paris.

Newsroom-Ifra-convergence
Salle de rédaction crossmedia de l’Ifra : la tour de contrôle au centre gère toute l’information, quelque-soit le média final de diffusion.

Le principe de la convergence est défendu depuis maintenant dix ans par l’Ifra. Le concept de la convergence consiste à faire traiter par une même équipe, située au centre de la rédaction, l’ensemble de l’information, et ce, quelque soit le canal, ou media, de diffusion final. La salle de rédaction se situe alors au coeur d’un processus permanent et non-linéaire de traitement des flux d’informations, et non plus uniquement sur une des étapes d’un processus linéaire dont la finalité est l’heure de bouclage d’un quotidien.

Selon Claude Droussent, lorsque les journaux misent sur la convergence, leur succès d’audience sur les médias rapides ne se fait pas au détriment du support écrit.

En savoir plus :
Compte rendu du 6e Sommet des rédactions de l’Ifra
Le Multiblogs Newsplex de l’Ifra du Sommet
Les vidéos réalisées par Luc Legay pour le sommet de l’Ifra

Olivier Clech : au Télégramme le mot « télé » mérite sa place…


Lire la vidéo (durée 1 min.) Format QT

 

A l’occasion du Sixième sommet des rédactions de l’Ifra, Olivier Clech, rédacteur en chef du Télégramme, nous annonce le lancement d’un journal télévisé quotidien réalisé au cœur de la rédaction de son journal.

Open Coffee, le lieu où l’on rencontre entrepreneurs et explorateurs du Web


Lire la vidéo (durée : 4 min.) Version QT

A l’occasion du rendez-vous hebdomadaire « OpenCoffee« , une initiative lancée par Saul Klein, je profite d’une rencontre avec quelques entrepreneurs du Web pour faire la publicité des Explorateurs du Web

André Pitié, fondateur de trombi.com, site de rencontres qui revendique 2 millions d’inscrits.

Christian Jégourel, fondateur de YouVox, magazine internet. Magazines thématiques animés par des professionnels qui filtrent et qui valident les articles proposés par des contributeurs bénévoles. YouVox met en avant une qualité de contenus et une ligne éditoriale, au même titre qu’un magazine traditionnel. Christian Jégourel ne souhaite pas qualifier les auteurs d’articles de YouVox de journalistes citoyens. En effet, la plupart du temps, les auteurs de YouVox ne sont pas des professionnels de l’information, mais plutôt d’experts dans leur domaine. Ils compenseraient ainsi, par la qualité de leurs sujets, leurs faiblesses rédactionnelles.

Enfin, vidéocasté par Christian Jégourel lui-même, qui, pour le coup devient journaliste (citoyen ?), je présente les Explorateurs du Web. Collectif de passionnés du Web, dont certains sont auteurs de blogs. La mission des Explorateurs du Web est de rendre accessible au plus grand nombre les nouvelles pratiques du Web. Nouvelles pratiques et nouveaux usages qui permettent de mieux communiquer, de mieux collaborer, et de mieux organiser son information et ses connaissances. En confrontant en groupe nos expériences individuelles, notre collectif est en recherche constante d’intelligence collective.

Alors, comme moi, si vous avez besoin de faire votre auto-promo, qu’attendez-vous pour venir la faire lors d’un prochain OpenCoffee ?

Inscriptions pour les prochains OpenCoffee à Paris

Les microformats vont-ils tuer les sites de commerce en ligne ?

Qu’est ce qu’un microformat ? Comment utiliser les microformats ? Et pourquoi, à terme, les micro-formats vont bouleverser le modèle économique actuel des grandes plateformes de commerce en ligne ?

 
Quelques tentatives de réponses en images à l’occasion du dixième CantineCamp, qui réunissait hier à Paris, autour de son invité, Yann Gourvennec, Jean-Christophe Capelli, Pierre Philippe Cormeraie, Maria Hirsch, Christophe Ducamp, Olivier Auber, Michel-Bernand Mantel, Olivier Seres, et moi-même (Luc Legay).

Petit déjeuner autour d’Edgar Morin


Lire la vidéo (durée : 4 min.)

Petit déjeuner autour d’Edgar Morin, à l’occasion de la parution du livre collectif « L’intelligence de la complexité », paru sous la direction de Jean-Louis Le Moigne et d’Edgar Morin aux éditions de l’Aube.

Entre deux madeleines trempées dans son café, Edgar Morin évoque l’aventure de la pensée complexe qui l’a mener à publier avec Jean-Louis Le Moigne cet ouvrage, tiré du colloque de Cerisy de 2005.

Edgar Morin situe le début de l’aventure de la complexité dans les années 50. En même temps qu’apparaissent les premières connexions entre la cybernétique, la théorie des systèmes et la théorie de l’information. Idées à partir desquelles va émerger la notion d’auto-organisation.

Malheureusement, ces idées, issues de mathématiciens et d’ingénieurs, n’ont pas fécondé les autres sciences, comme la biologie, la physique et les sciences humaines. Notamment à cause des barrières structurelles et interdisciplinaires dressées par l’université et les organismes de recherche.

Mais aussi parce que notre connaissance scientifique obéit toujours aux principes de disjonction et de séparation des disciplines.

Ce n’est que très récemment, à la suite du séquençage du génome humain, que l’on a pris conscience que le résultat du séquençage n’était pas directement compréhensible.

On réalise en effet que cette compréhension ne sera possible qu’à travers l’analyse des relations et des interactions qui relient entre-elles les parties, et qui relient le tout avec les parties.

Dès lors, nous ne sommes pas seulement dans une période de changement, nous sommes aussi dans un changement d’époque.

Tous mes remerciements aux associations qui ont organisé cette rencontre : MCX-APC, l’association pour la pensée complexe, et le Centre international de prospective.