Archives pour la catégorie outils

SearchMash, le premier moteur de recherche réellement 2.0 ?

SearchMash

Découvrez SearchMash un moteur de recherche fortement « ajaxifié » conçu par Google.

« Mash » pour « mashup », c’est-à-dire mélange, ou mixage, de données issues d’autres sites. Ici, le mixage consiste à présenter à part (bon d’accord, pas mixé…) les résultats issus de Google vidéo, de Google images, et de Google BlogSearch, mais aussi de Wikipédia !

La technologie « Ajax », on devrait même dire ici « Rich Internet Application », permet d’agréger tous ces résultats en une seule et même fenêtre. Donc ici, plus de listes de pages comme sur Google, mais un simple More web results » qui permet de charger dans la même page les résultats suivants.

Avec tout cela Google paraît très « Web un », ou Web de première génération… ce qui expliquerait peut-être pourquoi Google n’a pas encore donné de visibilité à SearchMash dans la liste de ses produits 😉

Le web 2.0 expliqué aux médias



Expliquer les nouvelles pratiques d’internet apparues avec le Web 2.0 aux responsables des groupes de presse était le but de cette conférence organisée par CampusXML sous l’égide de l’IFRA. (Hier, mardi 28 novembre, dans les locaux du CFPP-SPPP, les Papiers de Presse.)

j’ai donc tenté, entre Emmanuel Levi-Valensi (People in Action) et Denis de Coster (Adobe), d’expliquer avec une présentation dense de 30 minutes, comment sont utilisés les outils incontournables du Web 2.0 aux directeurs et responsables de L’Equipe, du Progrès, du Midi Libre, de La Voix du Nord, de L’Alsace, de Prisma Presse, de Mondadori, de Sud Presse, de L’Express-Expansion, et de l’AFP… Rude responsabilité !

Un exercice très ludique où je me suis limité à quelques-unes des pratiques les plus marquantes du Web 2.0 :

United Color of Web 2.0
United Colors of Web 2.0 (repris à Ross Mayfield et modifié)

  • Comprendre l’intérêt de partager ses signets (ou bookmarks) avec Del.icio.us et de naviguer dans les nuages de tags des utilisateurs.
  • Utiliser Technorati pour gérer la visibilité et la syndication de ses contenus publiés sur le Web.
  • Découvrir le monde sans limite rendu possible avec les API, et avec les mashup qui permettent de nouvelles inventions basées sur le remixage de services existants (FlickrBits, Flickr’Toys, Colr Pickr)
  • Et d’utiliser par exemple xFruits pour créer un service d’agrégation à partir de flux RSS distincts.

Au passage, utiliser Go2Web2.0 pour naviguer visuellement dans les services offerts par le Web 2.0. Et découvrir a cette occasion, Snap, un des innombrables outils innovant du Web 2.0. Snap, permet d’ajouter automatiquement à chaque lien hypertexte d’une page web, une capture écran de la page située derrière le lien. Un outil simple et pourtant très utile, qui peut s’ajouter dans un blog (comme celui-ci), mais qui existe également sous forme d’un plug-in pour le navigateur Firefox, et qui permet à l’utilisateur de généraliser cette possibilité à l’ensemble des sites visités.

Des services devenus aujourd’hui des classiques pour les utilisateurs avertis que nous sommes (auteurs ou lecteurs de blogs), mais que le monde de la presse, notamment écrite, connaît peu, et n’utilise quasiment pas.

CAMPUSXML IFRA
Claude Droussent (L’Equipe), Patrick de Lannoy (IPM), Dominique Bannwarth (L’Alsace).

Like.com, un moteur de recherche visuel très innovant

like.com

Ne vous arrêtez pas à l’impression trompeuse de « déjà vu » lorsque vous découvrirez Like.com pour la première fois !

Ce nouveau moteur de recherche visuel s’appuie sur un algorithme d’intelligence artificielle réellement innovant développé par Riya, une start-up qui s’était fait connaître par un service de reconnaissance faciale avec une démo qui avait bluffé tous ceux qui avaient vu cette présentation.

Matteo en parle très bien, aussi je retranscris ici son commentaire :

« C’est assez étonnant: il s’agit d’un moteur de recherche « visuel », à destination shopping. Il propose des séries de photos de people, et propose de t’aider à acheter ce qui ressemble le plus à leurs accessoires (montre, chaussures, bijoux, sac à main, etc..) mais le plus amusant et qu’ils ont prévu une palette couleur: je veux le même sac à main que une-telle, mais en vert, pas en rouge…
C’est encore en version bêta et uniquement disponible sur des boutiques en ligne US, mais je trouve ça assez amusant cette idée de se baser sur du visuel pour faire ses achats. »
(Matteo R.)

Michael Arrington et Ouriel Ohayon écrivent dans TechCrunch :
« Le moteur de like.com prend en compte aussi bien les recherches de textes, que celles d’images. Ce que personne d’autre ne fait. Pour renvoyer des résultats basés sur des images, Like.com compare « une signature visuelle » pour l’image aux résultats possibles. La signature visuelle est simplement une représentation mathématique de l’image en utilisant 10.000 variables.»

Notez-bien le « simplement » !

Démo animée ici : www.like.com/flashtour

Le Web 2.0 en images

web 2.0 logo image icon

Chaque jour RU3.com reçoit plusieurs dizaines de visites à la suite de la requête suivante sur Google images :

Rechercher "Web 2.0" sur Google images

Je dois rendre ici justice à Ludwig Gatzke, le créateur du collage original.

J’en profite pour donner ici une méthode qui permet d’automatiser la création de ce type d’image. Pour cela il suffit de se rendre sur Flickr Leech. La méthode par défaut, appelée « Interestingness », permet de créer une mosaïque de vignettes générée par un choix aléatoire d’images publiées sur Flickr au jour choisi (ci-dessous) :

Flickr Leech

Le résultat est l’image suivante :

Flickr Leech image du 10 novembre 2006

Pour générer une mosaïque de logos Web 2.0, l’astuce consiste à trouver sur Flickr un groupe, un set, ou un compte, qui ne publie que des logos Web 2.0 !

Je vous livre donc ici un exemple avec une mosaïque générée à partir du compte intitulé : Web 2.0’s photos.

Il s’agit en réalité d’un très habile détournement de logos « traditionnels » (Enron, Coca-Cola, BMW…) redesignés à la sauce Web 2.0 !

Le numéro de compte Flickr : 58206581@N00 est indiqué par l’URL.

Après avoir choisit dans FlickrLeech l’option « By User ID« , il suffit de coller ce numéro de compte (NSID) dans le champ prévu à cet effet, comme indiqué ci-dessous :

Flickr Leech par numero de compte

Et d’admirer le résultat obtenu :

Logos du Web 2.0 a partir de vignettes generes par Flickr

Adresse permanente de l’image dynamique ici.

Il ne vous reste plus qu’à vous essayer à votre tour à la création de collage originaux.

La fin de l’annuaire Google basé sur Dmoz ?

google-annuaire

Qui utilise encore aujourd’hui l’annuaire de Google, basé sur le travail de fourmis de 74.719 éditeurs bénévoles, et dont je fais très modestement parti ?

Et qui s’est aperçu depuis ces quinze derniers jours, qu’il est impossible de soumettre de nouveaux sites aux éditeurs ? Est-ce le signe avant coureur de la fin de cet annuaire, basé en réalité sur Dmoz, Open Directory Project, la plus importante base de données « construite par des humains » et utilisée non seulement par Google, mais aussi par ses concurrents, et notamment Yahoo Directory.

DMOZ-unavailable

Un problème technique qualifié de critique paralyse en effet la base de données qui référence plus de 4 millions d’adresses, et empêche toute intervention de la part des milliers d’éditeurs réduits pour le moment à échanger leur sentiment d’impuissance dans les forums internes. On y apprend, que la réparation prendra certainement encore plusieurs jours, voire plusieurs semaines !

N’est-ce pas le signe précurseur de la fin de ce modèle basé sur la modération « humaine », et que rappelle le slogan du projet : « human do it better » ? Car pour connaître le problème personnellement, la mise à jour continuelle des centaines de milliers de nouveaux sites soumis chaque jour à l’appréciation des éditeurs, est une tâche sans fin, de plus en plus lourde, et finalement très peu valorisante.

Finalement, les robots qui indexent continuellement, et sans fatigue, le web, n’ont-ils pas eu raison des humains ?

Dmoz, édition francophone