Archives pour la catégorie partage

Fingcamp : L’identité numérique en question


L’identité numérique, était une des sessions phare du premier FingCamp qui s’est tenu le 29 septembre à l’ENSCI (Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle) à Paris.

Une question centrale se dessine depuis plusieurs mois, notamment au sein des communautés les plus actives sur les réseaux sociaux :

« Comment l’identité numérique des internautes peut-elle être maîtrisée ? »

A l’écran : Philippe Kerignard, Miguel Membrado, Daniel Kaplan, Olivier Seres, Charles Nepote et d’autres encore…

La déclaration des droits pour les utilisateurs des réseaux sociaux

Représentation du réseau social de Luc Legay dans Facebook

Après le code de bonne conduite pour la blogosphère, Voici la déclaration des droits pour les utilisateurs des réseaux sociaux.

Produite à l’initiative de Marc Canter, de Michael Arrington, de Robert Scoble, et de Joseph Smarr, voici ma tentative de traduction française de A Bill of Rights for Users of the Social Web.

Les utilisateurs des réseaux sociaux doivent bénéficier des droits fondamentaux suivants :

  1. Conserver la propriété de leurs informations personnelles : profil personnel, liste des contacts, contenus produits (ou liens vers ses contenus)
  2. Le contrôle du partage de ces informations personnelles
  3. La liberté d’autoriser un site, tiers de confiance, d’accéder durablement à ces informations personnelles.

Les sites qui adhèrent à ces droits fondamentaux doivent permettrent à leurs utilisateurs :

  1. De syndiquer leurs informations personnelles en utilisant une URL permanente ou une API utilisant un format de données ouvert;
  2. De syndiquer leurs contenus à l’extérieur du site;
  3. De relier leurs pages d’informations personnelles à des identifiants externes et publics
  4. De découvrir qui utilise le site parmi leurs contacts, à l’aide d’identifiants identiques à l’intérieur du site et en dehors du site.

L’heure étant à la multiplication de nos identités à travers la multiplication des services de réseaux sociaux, la démarche paraît plus qu’urgente pour beaucoup d’entre-nous

Explorcamp : expérimentation des nouveaux usages à l’intention des non-experts

Les explorateurs du web au premier Explorcamp Paris
Les Explorateurs du Web, animateurs du premier Explorcamp Paris. De gauche à droite : Luc Legay, Christophe Ducamp, Sylvie Le Bars, Franck Dumesnil, Mathieu Coste, Sébastien Sauteur, Mart Tirel et David Reverchon.

Les vidéos sont visibles sur le blog des Explorateurs du Web

Organisé par les Explorateurs du Web, un Explorcamp consiste à faire découvrir aux non-initiés, les nouveaux usages d’internet, sous forme de présentations très rapides et simultanés.

Continuer la lecture de Explorcamp : expérimentation des nouveaux usages à l’intention des non-experts 

Une nouvelle plateforme de téléchargement dans un État sans droits d’auteurs

Oil-platform

Les créateurs du site de partage de fichiers ThePirateBay pensent avoir trouvé la solution pour rendre légal le téléchargement.

Il leur suffit d’acheter une ile, et d’y créer un Etat où le téléchargement serait légal, et où les droits d’auteurs seraient gratuits.

Aujourd’hui The Pirate Bay n’est pas hébergeur de contenus, mais un simple aiguilleur de « torrents« , c’est-à-dire de fichiers contenants les métadonnées relatives aux fichiers référencés et pointant vers les sources à télécharger situées sur les ordinateurs des internautes connectés.

En janvier 2007, The Pirate Bay avait annoncé son intention d’acheter une ancienne base militaire située en mer, au large de l’Angleterre. Mais son propriétaire, apprenant les intentions de l’acheteur, a refusé de vendre, ne souhaitant pas soutenir une opération de détournement de lois internationnales.

Les trois créateurs suédois de ThePirateBay recherchent donc une autre île. Pourvu que ce soit dans la limite de leur budget de… 10 millions de dollars.

Finalement, avec la fin du pétrole, faut-il maintenant investir dans les plateformes offshore de téléchargement ?


En savoir plus :

Via : Evan Serpick, Rolling Stone.