Mon réseau social est bien plus intelligent que Google

my social network more intelligent than Google

Jusqu’en 2007 pour répondre à mes questions, j’interrogeais Google. En 2008, j’interroge directement mes amis.

Par exemple, à la question : « quel est le meilleur langage pour développer une application web ? » le meilleur moteur de recherche du monde ne me donne pas de réponse satisfaisante.

J’ai posé la question à vingt personnes sélectionnées parmi mes 274 relations directes enregistrées dans Linkedin.

En moins de 24 heures, dix-sept personnes sur vingt avaient répondu à ma question.
Et certaines de façon très détaillée. Deux d’entres-elles m’ont même appelé pour me donner leur réponse par téléphone.

La réalité est que Linkedin est bien plus intelligent que Google.

Essayez maintenant de trouver avec Google les meilleures sources d’inspiration pour réaliser le design de vos prochaines cartes de visite. Vous serez immédiatement perdu dans quelques millions de propositions, renvoyant pour la plupart à des offres commerciales de réalisation et d’impression de vos cartes de visite.

Utilisez maintenant Del.icio.us, en indiquant les mots-clés suivants : inspiration, business, card vous obtiendrez alors une centaine de liens jugés pertinents par des milliers d’utilisateurs. Vous y trouverez par exemple cet album dans Flickr, indexé par plus de 4000 personnes.

La réalité est que Del.icio.us est bien plus intelligent que Google.

Et lorsqu’a mon tour j’utilise Del.icio.us pour bookmarquer une page web (c’est à dire pour conserver l’adresse d’une page dans ses liens favoris), je m’efforce d’y ajouter quelques tags (mots-clés) pertinents. Ces tags me permettront de retouver plus rapidement ce lien ultérieurement. Et ils faciliteront aussi la tâche de ceux qui recherchent une information en rapport avec cette page.

J’ajoute aussi à ce lien bookmarqué un commentaire. Ce commentaire génère automatiquement (via Twitterfeed) un message dans Twitter.

Twitter n’est pas vraiment un réseau social, ni vraiment un système de publication, ni vraiment une messagerie instantanée, ni vraiment système d’alerte SMS.

Mais Twitter est vraiment un peu tout cela à la fois.
Aujourd’hui Twitter est de loin ma première source d’information sur internet.

Sur les quarante twitts (messages dans Twitter) que je reçois en moyenne chaque jour, j’en lis vraiment une vingtaine. Parmi ceux-là, une demi-douzaine me seront directement utiles.

La réalité est que Twitter est bien plus intelligent que Google.

Aujourd’hui, que ce soit avec Linkedin, Del.icio.us, Twitter, mais aussi Facebook, Skype ou Flickr, ce n’est plus l’intelligence artificielle des robots d’indexation qui m’apportent des réponses.

Ce sont bien les internautes eux-mêmes.

Et je peux affirmer qu’en 2008, ma compréhension d’internet passera à 99% par les contacts présents dans mes réseaux sociaux, et a 1% par Google.

Oserai-je dire qu’il s’agit d’intelligence collective ? En tout cas cela ressemble bien à une « tentative d’intelligence collective« .

19 réflexions au sujet de « Mon réseau social est bien plus intelligent que Google »

  1. Bien vu, tiens 🙂

    Cependant cela implique, notamment pour les questions via linkedin ou twitter, d’avoir un peu de temps puisque ce sont de vrais humains qui répondent derrière.

    Flickr et del.icio.us restent instantanés.

  2. Comme l’a écrit mon illustre homonyme, Jean : « il n’est de richesse que d’homme ».
    Merci pour cette analyse simple et convaincante qui corrobore largement ma propre pratique et apporte de l’eau au moulin des prescriptions que je suis amené à faire.

  3. Salut …
    Trés bon article …
    J’adhère vraiment à cette approche, en lisant, je me dis « enfin quelqu’un qui a compris »…

    Je te rejoins entièrement sur 2 points :
    – « le meilleur moteur de recherche du monde ne me donne pas de réponse satisfaisante » Je pense personnellement que Google n’est plus adapté. Je pense personnellement que le concept de la 1ere page Google, c’est carrément du passé … Mais c’est rémunérateur pour le big G …

    – L’importance de l’interaction des internautes

    Je rajouterai un concept qui me tient à coeur : la prise en compte du profil de l’utilisateur dans les recherches. Chaque internaute de recherche pas les meme résultat pour les meme mots clés

    Mon bémol : j’ai toujours du mal a croire dans « l’intelligence collective ».. « les grandes réalisations ont toujours été le résultat de motivations individuelle » « le groupe va toujours au rythme du plus lent »

    En tout cas trés bon article, ca fait du bien d’entendre ca.
    Alexandre

  4. Tiens, puisque l’on est dans les proverbes, j’ai aussi « le remède de l’homme c’est l’homme »
    J’avoue avoir quelques réticences avec l’idée d’intelligence collective. Parce que ce que l’expérience montre, c’est que nous savons mettre en commun nos instincts, et que pour ce qui est de l’intelligence, c’est plus difficile. Lorsque je pose une question a un groupe (forum, ou Social Network Site), c’est *une* personne qui me répond. J’envoie une question à beaucoup, et je reçois des réponses d’individus singuliers

  5. Luc,

    Bonne année ! Juste un petit reproche : tu devrais penser davantage à ceux qui, comme moi, ont quelques difficultés à saisir le fonctionnement de twitter. C’est con, je sais, mais si quelqu’un peut me donner quelques liens vers un tutoriel bien fait, je suis preneur 🙂

    Jean-Marie

  6. Salut,

    C’est en effet une réflection intéréssante mais il est peu probable qu’elle se réalise !

    Pourquoi ?

    Comme souligné au dessus, quand je fais une requête je n’ai pas forcément envie d’attendre que quelqu’un me réponde et je préfére avoir le résultat instantanément.

    Deuxièmement les amis de mes amis sont mes amis ! Je trouve que c’est une vision trop restrictive du Web et qu’il y’a tellement de chose a découvrir qu’il serait dommage de se mettre des barrières !

    Et pour terminer, sans Google tous ses réseaux sociaux serait méconnu.

    En tout cas trés bonne illustration ! 😉

  7. Superbe démonstration. Par contre, pour le réseau social, il faut beaucoup d’efforts pour le bâtir! Mais quand on l’a, il est extrêmement puissant. Un peu comme la confiance ou l’expertise. Bon travail.

  8. Parfaitement d’accord que « En réalité, l’Homme est plus intelligent que Google ». Mon opinion étant qu?il faut d’abord chercher des auteurs-experts des domaines qui nous intéressent pour ensuite taper dans leurs contenus et leurs networks.

  9. Au début, on utilisait les annuaires de sites web (Yahoo!). C’était simple. Puis le nombre de sites et la complexité des arborescences a tellement augmenté que c’est devenu impossible à gérer. On est donc passé aux moteurs de recherche (Google). Mais la compétition forcée pour le référencement et les difficultés inhérentes à l’automatisation d’une recherche ont rendu les moteurs moins efficaces.
    On se tourne alors vers le web social : les réseaux, les tags, les blogs, la syndication, le social bookmarking…
    Pour l’instant plus efficace que Google mais aussi plus complexe, parce qu’il nécessite au préalable la création et l’entretien d’un ensemble d’outils et d’un réseau social virtuel.
    Mais cela ne va pas s’arrêter là. On voit déjà des réseaux sociaux ou des bonnes idées de sites web2.0 se faire envahir par le « spam ». Et cela pose aussi avec toujours plus d’acuité la question de l’identité numérique.
    Après avoir redécouvert que c’était des « vrais gens » qui étaient derrière l’internet, on pense toucher à une nouvelle dimension : l’intelligence collective. On en parle depuis longtemps.
    Un territoire inconnu à explorer…

Les commentaires sont fermés.